Coucou belle âme ! Nouvelle astuce peau anti-acné !

C’est le moment d’aborder un sujet très important lorsqu’on travaille en externe sur une peau acnéique …Il s’agit de la protection de la peau… Cette dernière est essentielle, hiver comme été !

On vous a certainement rabâché les oreilles en vous disant de laisser votre peau « à l’air libre pour la faire respirer »…C’est une bonne idée en soi…sauf qu’il y a un deux petits problèmes : « à l’air libre » dans la maison ou en ville lorsque l’air n’est pas sain, cela n’a aucun intérêt. Au contraire, les bactéries prolifèrent (je vous renvoie à mon astuce précédente)… et quand une peau est laissée à l’air libre « dehors », il y a un autre gros problème : les UV !

 

Je vous explique mon raisonnement ici…

    Du point de vue externe, vous savez que le fameux « gras de la peau », le sébum, produit en excès par les glandes sébacées, bouche les pores de la peau. Le problème en soi, ce ne sont pas les pores mais la couche de cellules mortes qui tapisse l’épiderme…

    Lorsque nous avons de l’acné, cette couche de cellules mortes ou plutôt « déshydratées » (puisqu’elles ont perdu leur eau en migrant vers la surface de la peau) ne se détache tout simplement pas naturellement de l’épiderme. Par conséquent, c’est un gros problème car c’est le mélange d’excès de sébum et de cellules mortes qui bouche les pores de la peau. Le sébum continue donc d’être produit en excès par les glandes sébacées et n’est plus évacué à la surface de l’épiderme, il est ainsi retenu à l’intérieur de la peau et forme un bouchon. De cette manière, les bactéries continuent de proliférer et le pore s’infecte = c’est là que se forme le(s) fameux comédon(s)…  😉

    C’est la raison pour laquelle je vous rabâche les oreilles en vous expliquant que la base, pour vaincre l’acné, est de TRAVAILLER EN INTERNE afin de trouver la raison physiologique de cet excès de sébum.

    Et des causes…il y en a plein selon votre histoire et votre métabolisme ! La cause n’est pas la même pour tout le monde. Si c’était le cas, il y a belle lurette que tout le monde serait débarrassé de l’acné et il n’y aurait pas six millions de personnes en souffrance à ce jour et des milliers de personnes désespérées qui se « flinguent » littéralement la santé avec Roaccutane.

    Je prends toujours beaucoup de temps avec les belles âmes que j’accompagne en coaching pour travailler en interne sur la normalisation de cette production de sébum. C’est ensuite que je travaille en externe, directement sur la peau, lorsque toutes les nouvelles habitudes de vie sont mises en place.

     

    Malheureusement, (j’en ai fait l’expérience et je le constate chez mes clientes), quand les personnes ont de l’acné, elles ont tendance à littéralement se décaper la peau, ou alors, au contraire, à ne pas la nettoyer suffisamment.

    Le processus de nettoyage dépend complètement du type de peau et de la constitution d’une personne. Il n’existe pas seulement trois types de peau : sèche, grasse et mixtes. Il est très réducteur d’essayer de nous mettre dans une de ces cases. Je le vois régulièrement en accompagnement, il existe énormément de types de peaux grasses et mixtes, toutes plus différentes les unes des autres…

    Ne passez donc pas de temps à essayer de tout tester au risque de vous « flinguer » la peau. Voyez un(e) pro 😉

     

    Lorsqu’on décape sa peau en la nettoyant, on en retire complètement la couche de cellules mortes qui est SA PROTECTION de base (le sébum également par la même occasion).

    Par conséquent : pas de cellules mortes + pas de sébum = pas de protection donc épiderme vulnérable.

    Vous le savez, je l’évoque beaucoup dans ma façon d’aborder les choses, que ce soit pour l’acné ou pour tout dans la vie : les extrêmes ne sont jamais bons pour son bien-être. Il faut toujours trouver le juste milieu : la bonne « balance ». Et ici, la bonne balance entre sébum et cellules mortes. C’est pourquoi il ne faut surtout pas exfolier l’été. Mais ça, je l’aborderai dans ma prochaine astuce.

    Du coup, je pense que vous avez compris là où je veux en venir… si les cellules mortes ne sont plus là pour protéger l’épiderme, les UV passent beaucoup plus facilement à travers la barrière cutanée…et là…c’est le drame. Et si les cellules mortes ne se détachent plus de la peau, elles forment le fameux bouchon qui amène à l’infection…les UV vont enflammer davantage les comédons et engendrer des cicatrices qui seront longues à faire partir…

    Vous vous reconnaîtrez peut-être parmi ces différents cas :

    • Vous êtes généralement plutôt tranquille pendant toute la période ensoleillée et vous avez l’impression que le soleil vous « crame » les boutons : vous avez donc une peau de rêve en été, puis chaotique lorsque les rayons du soleil ne sont plus trop présents. En réalité, le soleil ne vous crame pas les boutons…il vous réserve une mauvaise surprise pour les jours plus sombres (cicatrices, apparition de tâches brunes, melasma ou masque de grossesse, peau davantage enflammée donc plus de comédons)…

    L’arithmétique est simple : CHAUD (UV soleil) sur CHAUD (peau acnéique donc enflammée) = méga inflammation.

    Généralement, on ne soigne pas une brûlure avec quelque chose de chaud : on apaise (et on protège).

    Vous vous retrouvez donc souvent recouvert d’acné à la fin de l’été…ce qu’on appelle l’effet rebond. Il semble d’ailleurs que la rentrée soit la période la plus rentable pour les dermatos… 😉

    • Vous êtes souvent recouvert d’acné pendant l’été et un peu (beaucoup) plus tranquille pendant l’hiver…Votre peau n’est pas protégée du tout, il faut y remédier rapidement.
    • Vous avez de l’acné tout le temps : la question ne se pose donc pas, il faut s’en occuper rapidement : apaiser, assainir et protéger à l’intérieur et à l’extérieur

    Voici donc mes conseils (vous pouvez cliquer directement sur le nom des produits pour aller voir plus d’informations à leur sujet) : 

    • Optez pour une protection de la peau toute l’année : la BB crème Lily Lolo pour les beaux jours puis une poudre minérale (toujours Lily Lolo). Généralement, nous poudrons derrière une BB crème car cette dernière ne suffit pas à masquer d’éventuelles imperfections, elle ne fait qu’hydrater et unifier légèrement le teint. Par ailleurs, la poudre minérale apporte une petite protection en plus pour la peau (SPF 15) ; pour la période hivernale, c’est donc suffisant : mais pas du tout pour l’été.
    • Vous pouvez également opter pour la Bb crème de Sinagua (elle est plus grasse que celle de Lily Lolo) pour la période hivernale si vous avez une peau à tendance sèche.

    Souvent, la poudre minérale seule ne suffit pas aux peaux acnéiques : elle accentue les rides d’expression et assèche la peau (même en la mouillant). 

    Personnellement, j’utilise et recommande ces deux marques car leurs compositions sont très clean pour des peaux acnéiques.

    • En été, il vous faut donc absolument SURPROTEGER votre visage : chapeau + crème indice 50 !

    J’ai sélectionné pour vous les marques suivantes : 
    • Soin solaire de chez Beauté Simple SPF 50 (Slow cosmétique)
    • Crème visage solaire Amapola biocosmetics SPF 50 (Slow cosmétique)
    • Crème solaire Acorelle Nature SPF 50
    • Crème solaire teintée (pour celles qui ont besoin d’unifier leur teint) Acorelle SPF 50
    • Crème solaire Algamaris SPF 50 (que nous trouvons très facilement en magasin bio)

    En revanche, exposez (raisonnablement) le reste du corps de manière à recharger les batteries en vitamine D et faire vos réserves pour l’hiver.

    Si vous avez peur d’avoir une grosse différence de bronzage entre le visage et le corps, optez pour la poudre bronzante Waikiki de Lily Lolo afin d’illuminer le visage. 😉

    Voilà les beautés, prenez soin de vous et sortez couvertes. 🙂

    Alexandra

     

     

     

    Please follow and like us:

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *