Bienvenue!

Qui suis-je ?

Comme je l’ai déjà dit brièvement sur la première page de mon blog : je suis Alexandra et je suis enchantée que tu sois arrivé(e) ici. J’ai passé plus de sept ans à étudier la culture indienne : ses temples hindous, sa riche et passionnante histoire ainsi que ses philosophies. C’est d’ailleurs en Inde que j’ai commencé à m’intéresser au yoga, à la spiritualité, aux médecines ancestrales ayant une approche globale du corps. C’est là-bas qu’a éclos la relation intime et sacrée que j’entretiens avec mon corps, mon cœur, mon âme et mon esprit.

Passionnée par la physiologie depuis des années, notamment par la nutrition ou plus spécifiquement par l’alimentation saine, j’ai étudié la naturopathie à Paris en 2006. Au même moment, je suivais de nombreuses conférences à Paris sur l’usage des plantes médicinales et j’ai également été initiée à l’Ayurveda lorsque je travaillais en Inde entre 2006 et 2014. Après avoir terminé mes recherches en sciences humaines et sociales, j’ai continué à suivre plusieurs formations en beauté naturelle de 2014 jusqu’à aujourd’hui. Je viens de terminer ma 2ème année de formation professionnelle de yoga et je me forme parallèlement à la sophrologie.

Mais ces intérêts ne sont pas arrivés sur ma route par hasard, ils sont la continuité de mes études en sciences humaines et sociales. Le yoga, comme la sophrologie, sont des disciplines très complémentaires. Chacune à leur manière nous invite à porter un regard différent sur soi et le monde. Elles nous permettent de nous connecter à nos ressources intérieures et à améliorer notre qualité de vie au quotidien.

Ayant suivi des études indiennes à Paris, je suis également conférencière dans une école de yoga à Lyon où j’expose les emplois du yoga dans la tradition indienne sanskrite.

Je commence doucement à transmettre le yoga qui m’a été enseigné, celui des « marma », qu’on appelle « Varma yoga » dans le Sud de l’Inde ou « Marma yoga » dans le Nord. Cette forme de yoga est indissociable de l’Ayurveda,  elle apporte beaucoup d’attention à l’énergie qui circule dans le corps, dans les fameux points vitaux. Nous prêtons attention à ces fils de lumières, les nadis. Ceux qui s’intéressent à la médecine chinoise peuvent les rapprocher du schéma énergétique des points d’acupuncture. Je m’intéresse également à la tarologie (tarot de Marseille) en tant qu’outil de connaissance de soi (non pas à la taromancie, c’est à dire la pratique du tarot en tant qu’art divinatoire).

 

Je considère que la vie est une initiation, un apprentissage, c’est pourquoi je continue à me former au quotidien (physique quantique, énergies, chamanisme, etc.). C’est sur la base de toutes ces connaissances que j’ai mis au point une guidance holistique hebdomadaire afin d’aider des jeunes femmes à retrouver la pleine santé : à vaincre leur acné. Si vous me connaissez, ou avez connu Les Petites Biotées, vous savez que c’est un sujet que je connais très bien ! J’y reviendrai ci-après…

Ce blog, Beautés Sacrées, est une extension de moi-même, une invitation au voyage intérieur, un lieu d’échanges, de transmission, d’explorations et d’expérimentations que je souhaite partager avec vous. Et puisque j’adore écrire des pavés et que je suis une « pipelette », Beautés sacrées sera un audio blog !!! Et oui ! J’enregistrerai tous mes articles en audio de manière à ce que vous puissiez m’entendre si vous n’avez pas envie de lire. Ce format audio me permettra de vous préparer des petites surprises : séances de yoga, relaxation, sophrologie… 🙂

Le récit de ma vie : pourquoi passer de Les Petites Biotées à Beautés Sacrées ?

Je ne sais pas si ce nouveau blog est la version 2.0 ou 15.0 de moi-même, mais voilà plusieurs mois que j’ai ressenti le désir d’aller plus loin encore en créant un nouveau blog. Je souhaitais aller profondeur, entrer au cœur de la Alexandra du blog « Les Petites Biotées », la jeune femme qui prônait haut et fort le mantra : « belles, zens et engagées ». Au moment où j’ai ouvert le site « Les Petites Biotées », je cherchais à promouvoir la santé globale, j’étais en quête de comprendre ce que le « mal à dit » par le biais de mon corps, le véhicule de mon âme.

Je cherchais à interpréter les différents messages que m’envoyait tout mon être, l’acné par exemple : problème qui avait bouleversé ma vie, moi, trentenaire qui avait beaucoup à faire de mon image et du regard des autres. De fil en aiguille, grâce à ce symptôme, j’ai compris beaucoup de choses sur moi-même et sur ma place dans l’univers. J’ai trouvé, tout au long de mon pèlerinage de santé au naturel, beaucoup d’outils qui m’ont permis de faire face à mes soucis cutanés qui ont, certes, laissé des traces indélébiles, mais m’ont permis d’en tirer un bel enseignement : une belle leçon de vie !

Sur Les Petites Biotées, je mettais donc en avant des sujets en relation avec l’alimentation saine et les cosmétiques naturels. Je voulais montrer l’impact négatif de l’industrie chimique sur mon corps avec mon acné : le clamer haut et fort pour que le plus grand nombre arrête de s’empoisonner au quotidien et prenne soin d’eux-mêmes en arrêtant de mettre un pansement sur les symptômes de leur corps (et d’engraisser l’industrie pharmaceutique au passage). « J’ai mal à la tête : je prends un doliprane », « j’ai des boutons et j’ai mal aux ovaires pendant mes règles : je prends la pilule ». Non non non : je voulais en arrêter définitivement avec tout cela. J’ai même vu un proche mourir d’un cancer et j’étais choquée de constater que sa diététicienne lui donnait des laitages en dessert ainsi que des produits sucrés (raffinés) ! Je me sentais impuissante à cause de ces mentalités « les produits laitiers sont vos amis pour la vie », ces idées préconçues tout droit sorties des lobbies. Il fallait que cela s’arrête et que je remettre tout en question. Voilà comment est né « Les Petites Biotées ».

Du beau, du bon, du bio, du bidon ?

Lors de la création du blog, la certification « bio » voulait encore dire quelque chose pour moi (d’où le choix du nom), puis, au fil du temps, elle a commencé à ne plus avoir aucun sens à mes yeux. J’ai d’ailleurs rédigé un article à ce sujet sur mon blog Les Petites Biotées. J’avais pour objectif de promouvoir l’agriculture biologique par le biais de l’alimentation et des cosmétiques, je souhaitais en quelque sorte être une « ambassadrice » du développement durable. Puis, en travaillant sur le sujet, je me suis rendue compte que le développement durable ne se résumait pas qu’à la protection de l’environnement mais qu’il y avait aussi une dimension sociale et économique très importante. J’avais beaucoup de mal à mettre en avant ces dernières dimensions depuis mon petit appartement parisien. Aujourd’hui, j’ai beaucoup plus de facilité à en parler depuis que j’ai rejoint les terres cévenoles, là où je rencontre très facilement bon nombre d’agriculteurs (certifiés bio ou non) directement sur leurs exploitations ainsi que différents acteurs du développement durable.

Dans cette recherche de respect de la nature et de tous les êtres qui peuplent l’univers, tous ces questionnements m’ont menée à vivre des expériences diverses et à rencontrer des personnes hors du commun qui m’ont permis de continuer sur ma voie.

Je désirais, comme bon nombre de belles âmes sur la toile, faire ma petite part de « colibris », en montrant qu’il était nécessaire de sortir du chimique et de l’industriel pour préserver notre belle planète et notre santé. Mais plus encore, il fallait surtout se faire du bien à soi-même et être très à l’écoute de tout ce qui se passe dans son être avant d’opérer des changements sur les plans plus « matériels ».

C’est un mot qui fait peur à certain, mais il s’agit là d’une véritable quête spirituelle : ça commence par « quel impact cet aliment a sur mon corps et sur l’environnement ? », « pourquoi suis-je malade ? », « qui a participé au processus de fabrication du produit que je consomme ?», puis ça continue avec des : « qui suis-je ? », « pourquoi suis-je ainsi ? », « comment est fait mon corps ? », ou des : « est-ce que je peux ressentir les énergies qui circulent en moi et autour de moi ? », « quelle est ma place, mon rôle dans l’univers ? », « y a-t-il une vie après la mort ? » etc., etc.

Etre soi

Mois après mois, j’ai continué mon petit bout de chemin en parallèle des Petites Biotées : le nom du blog ne me correspondait plus, ni même le visuel mettant en avant cette jolie blondinette vêtue de tons pastels. Finalement, elle est aux antipodes de ce que je suis dans la réalité : châtain portant de gros bijoux en argent indiens, grande adepte des couleurs chaudes, safran, rouge, violet, vert émeraude, etc.

J’avais par conséquent le besoin d’aller encore plus loin dans mon blog, je ne souhaitais plus me censurer sous prétexte qu’il fallait que je rentre dans un bon « format », pour « attirer » des lecteurs. D’ailleurs, dans cette quête de « toucher » des lecteurs, je me suis même littéralement perdue à ne plus savoir quoi ni comment écrire.

C’est pourquoi j’ai décidé de créer ce nouveau blog « Beautés Sacrées » afin de sortir de mon blog au nom trop « girly » à mon goût, créer quelque chose qui me ressemblait davantage, non pas créer quelque chose qui pourrait plaire aux autres avant de me plaire en amont.

Je souhaite ici mettre en avant la beauté avec un grand « B », la beauté de tous les êtres : féminins comme masculins et son aspect divin, sacré, que nous avons tous en nous. Je voulais rendre hommage à la dimension sacrée de tous les êtres et écrire sur tout ce qui touche à ma conception de la beauté.

Hymne à la beauté

Vous n’y verrez peut-être pas directement de liens avec la beauté, mais ce sont toutes les années durant lesquelles j’ai travaillé en Inde qui m’ont permis de me forger mon identité et ma vision de la beauté de ce monde. La religion hindoue par le biais de l’étude de l’éblouissante architecture et iconographie indienne dans un premier temps, m’a menée tout doucement sur la voie de la spiritualité puis, mon travail sur la colonisation dans un deuxième temps, m’a montré comment la connaissance est devenue une véritable arme du « pouvoir » pour « conquérir », pour affaiblir « l’autre ».

Pendant mes années de recherche, je me suis frottée à l’histoire d’un grand personnage de l’histoire indienne, une grande reine, mère, épouse, pieuse, femme avant toute chose, qui a consacré sa vie à aider les autres et régner justement. Cette dernière fut l’instrument politique des colons et elle l’est aujourd’hui encore par les personnes malveillantes qui sont à la tête de ce beau pays qu’est l’Inde. Je dois vous avouer que je ne crois pas avoir croisé la route de ce grand personnage par hasard. Je me sens liée à elle profondément et j’ai bien du mal à ne pas penser à elle tous les jours.

Toutes ces années de travail m’ont permis de longuement réfléchir sur mon rapport à la beauté, aux (à mes) rapports avec les êtres humains et donc, de faire un énorme travail sur moi-même qui a complètement bouleversé ma vision du monde et de « l’autre ». D’où l’intérêt des sciences humaines et sociales. J’ai appris à tout déconstruire pour mieux reconstruire.

Quand bien même une part de moi détestait ceux qui ont utilisé l’image de cette belle reine, une autre part de mon être a su percevoir la beauté et le potentiel de beauté qu’émanait de ces personnages « malveillants ». Ces personnes étaient tout simplement passionnées, comme moi, mais nos démarches n’avaient pas la même finalité.

Chaque être est unique, la connaissance est universelle, chacun possède un savoir et il émane de la beauté dans tout ce qui nous entoure tous les jours. Parfois, il arrive qu’on l’oublie : oui, personne n’est parfait….C’est bien là que je veux en venir….

Se parfaire ou s’élever

Quelle est donc la finalité dans tout cela ? Faire sa petite popote avec tous les petits ingrédients que nous envoie l’univers afin d’y trouver la recette du bonheur (pour moi, ce fut ma relation particulière avec l’Inde, mes recherches, mes rencontres, etc.). Evidemment, je ne saute pas dans tous les sens tous les jours (je suis un peu fainéante d’ailleurs !) : je ne suis pas heureuse tous les jours et je ne suis pas parfaite non plus. Il m’arrive parfois de voir les choses en noir, d’être irritable, d’oublier la beauté qui m’entoure. Mais je suis authentique : je ne me cache pas derrière un masque : mon objectif de vie est de travailler sur moi-même afin de me parfaire (sans vouloir devenir parfaite ! Parce que finalement, quel est le but : c’est quoi être parfait ? Quels sont les critères ?).

Ce blog est donc pour moi un outil pour devenir le meilleur de moi-même. Il est un lieu pour diffuser les outils pour se connecter à soi, à l’univers, à tout ce qui nous entoure. Il est également un outil qui permet de se connecter et de trouver sa part de féminin et de masculin sacrés.

Ce blog s’adresse aux femmes tout autant qu’aux hommes en recherche du meilleur d’eux-mêmes, qui n’ont pas peur de libérer leur part de féminité. Et oui, on oublie souvent les hommes, et pourtant, eux-aussi doivent gérer des émotions et une pression sociale tout comme les femmes au quotidien (« sois un homme, un vrai ! »). 😉

Quels objectifs pour se « parfaire » ?

  • Ne pas ressentir un sentiment de supériorité
  • Savoir se remettre en question
  • Arrêter de juger
  • Accepter la différence
  • Etre authentique : ne pas copier et laisser son être s’ouvrir comme les pétales d’un lotus
  • Arrêter de râler et de voir les choses en noir lorsqu’on vit une difficulté ou un moment difficile
  • Prendre le temps d’observer
  • Essayer de tourner le négatif en positif autant que possible, même dans les moments les plus difficiles
  • Ne pas rester léthargique et se fixer des limites : nous sommes tous nés sous une bonne étoile. Il faut simplement trouver les ressources en nous pour que cette étoile brille de mille feux. La vie est semée d’embuches qu’il faut parvenir à surmonter seul.
  • Rechercher le bonheur en soi et non pas dans les autres ou dans la matérialité
  • Apprendre à dire non sans penser que nous sommes égoïstes : savoir se préserver
  • Ne pas tomber dans les extrêmes pour s’affirmer  et se sentir appartenir à une communauté
  • Exprimer ses sentiments ou tout simplement : dire
  • Ne rien attendre des autres
  • Transmettre de l’amour sans attendre d’en recevoir en retour
  • etc. ………….. Le travail d’une vie ! Au boulot maintenant ! Vous me suivez ? 🙂

Conclusion 

Ce blog est destiné à ceux et celles qui veulent évoluer intérieurement, qui tendent à vouloir vivre le bonheur à travers eux-mêmes : se former, s’élever puis « (re)naître ». Ceux qui souhaitent faire éclore cette jolie fleur qui s’épanouie en nous chaque jour. Trouver la voie de son yoga intérieur, se parfaire dans la connaissance de l’univers, de la Nature en s’inspirant des enseignements de grandes âmes.

Beautés sacrées est un blog optimiste, spirituel, « holistique », qui prend en compte toutes les dimensions de l’être ; un blog qui aide à prendre soin de soi, se chouchouter au naturel en consommant responsable sans se faire du mal ainsi qu’à la planète : un blog « Lifestyle from Cévennes ». 😉

Enfin, ce blog est un hommage à tous les êtres, à toutes les beautés de cette terre : à toi lecteur. Je te souhaite bienvenue dans mon univers.

Alexandra

 

 

Please follow and like us:

8 Comments

  1. Jen

    12 juillet 2017 at 5 h 44 min

    Je suis contente de découvrir ton nouveau blog. Waouh ! Quel beau chemin parcouru ! J’aimerai habiter dans les Cévennes et « apprendre » avec toi ! C’est sûr, je lirai tous tes articles, car le fond comme la forme, m’attire… À bientôt !

    1. beautessacrees

      12 juillet 2017 at 12 h 36 min

      Merci beaucoup Jen pour ce doux mot. Je t’embrasse très fort et je te dis à très bientôt! <3

  2. Pris

    12 juillet 2017 at 19 h 42 min

    Merci de nous ouvrir les portes de ton univers! Au plaisir de croiser à nouveau ton chemin …;- )

    1. beautessacrees

      21 juillet 2017 at 17 h 41 min

      Merci Pris pour ton message. Je suis très heureuse de savoir que tu suis mes pérégrinations spirituelles. 🙂 J’ai hâte de te revoir ainsi que ta sœurette. Je t’embrasse fort et surtout, lorsque tu reviens dans le sud de la France, fais-moi signe!!! Embrasse Biou de ma part et dis lui que je pense fort à elle. <3

  3. Isabelle

    17 juillet 2017 at 10 h 39 min

    Bonjour Alexandra !
    Bravo pour ce chemin parcouru dont tu retires sans doute une immense satisfaction. J’ai entamé ma reconversion professionnelle et suis donc depuis quelques mois une sophrologue en devenir, une graine de sophrologue si tu veux ! Qui sait si cet intérêt commun ne nous permettra pas de nous croiser dans un salon ou une conférence… Au plaisir de te lire, bises chaleureuses,
    Isabelle.

    1. beautessacrees

      21 juillet 2017 at 17 h 39 min

      Merci beaucoup Isabelle pour ton doux message. Je suis très contente de te retrouver sur mon nouveau blog et j’espère vivement que nous nous rencontrerons lors d’un salon ou de conférences…Sache que je suis à l’école de sophro de Montpellier, donc si jamais tu viens par là, fais-moi signe (je suis également souvent sur Lyon). Je serai ravie de te voir! Je t’embrasse chère confrère 😉 <3

  4. Marion

    17 juillet 2017 at 23 h 30 min

    Bravo pour ton nouveau blog, une belle leçon d’authenticité! Je te suivais déjà sur « les petites biotées » et j’ai hâte de découvrir tes prochains articles. Tu es vraiment inspirante!

    1. beautessacrees

      21 juillet 2017 at 17 h 36 min

      Je te remercie douce Marion pour cet adorable message. Je suis ravie de te savoir près de moi, ici, sur Beautés sacrées. A très bientôt et au plaisir de te lire à nouveau. Alex <3

Leave a Reply